Je propose d’écrire cet article en français pour changer la routine. Je vous demande pardon si je commis des erreurs de grammaire ou des fautes d’orthographe de temps en temps, mais voilà.

Malgré la rhétorique autour des chiffres de mortalité “il ne faut pas comparer les chiffres d’un pays à l’autre” j’ai gardé un œil sur ce fameux chiffre pendant toute la crise sanitaire. Même s’ils ne démontrent pas toute la vérité de la situation ils nous donnent une indication de l’efficacité des pays traiter l’épidémie.

Bien que j’habite en France c’est le Royaume-uni qui m’a intéressé le plus, car les aînés de la famille sont là. Ce qui est évident est que la réponse de la France a été beaucoup plus efficace que la plupart des autres pays aussi touchés.

Le confinement en France a marché. La pente descendant après le pic est plus raide que tous les autres pays, et maintenant il existe la possibilité réale que le pays va être capable de retourner à une vie quasiment normale d’ici quelques semaines. L’effort des Français eux-mêmes joue un rôle important dans cette phase, et heureusement les Français sont obsessifs au sujet de santé personnelle. Un rhinovirus simple vaut une ordonnance médicale et quelques jours de confinement en France, tandis qu’en Angleterre – c’est quelque chose à partager avec vos collègues et mais.

C’est étonnant que le gouvernement français ait aussi critiqué pour sa réponse, quand la plupart des autres pays, à part Allemagne, n’ont pas aussi bien réussi avec leurs stratégies. Certes, la décision maintenir les élections municipales le jour avant le début du confinement était ridicule, et la situation chez les EHPAD inexcusable, mais avec une perspective internationale la France s’est bien débrouillé.

En revanche, au Royaume-uni le gouvernement se semble immun de toute critique. Pour la première fois j’ai rendu compte que la BBC n’a guère fait l’effort de mettre la pression sur le gouvernement pour leur réponse tardive et de demi-cœur. Pour un œil plus critique de la situation britannique, je dois visiter les sites du The New York Times ou bien The Guardian – mais quand même j’ai toujours l’impression que la loi de diffamation britannique émousse toute critique.

Donc même si mes voisins français ne sont pas contents avec la situation, moi, je suis vraiment content d’être en France au lieu d’Angleterre. C’est dommage que je ne peux amener mes parents à la république pour les protéger de l’incompétence britannique.